De brique et de mortier pour des fondations solides

Email    
Merci de partarger

Guide Offert "39 Blogueurs on gagné leurs premiers Euros"


Vos données restent confidentielles. Déclaration CNIL N°1629666

Par le passé, les entreprises étrangères avaient de gros projets pour l’Inde.

Étant un des pays les plus habités, ces entrepreneurs voyaient la fortune dans le moindre petit village. Mais bien peu ont réussi à y faire fortune.

Plusieurs entreprises se sont littéralement effondrées tout simplement parce que les gens du pays ne voulaient ou ne pouvaient pas acheter leurs produits.

Les dirigeants ont vite compris que le nombre d’habitants n’est pas toujours un bon indicateur pour planifier des revenus potentiels.

La même situation s’applique pour déterminer si vous exploitez un créneau viable ou pas. Il est impossible de prévoir si vous serez couronné de succès. Un bon indicateur est la concurrence.

Si plusieurs autres entreprises font déjà des affaires dans ce même créneau alors c’est qu’il s’y brasse des affaires.

Pourquoi est-ce une évidence? Tout simplement parce que si ces entreprises sont déjà en opération c’est qu’elles font déjà des affaires, donc le marché est bon sinon elles seraient déjà parties.

Ce n’est pas le seul indicateur valable. Vous pouvez vous inscrire à leur liste d’envoi, analyser ce que font ces administrateurs, examiner les produits qu’ils vendent et à quel prix.

Vendent-ils sous le prix moyen ou à prix plus élevé?

Car s’ils vendent plus cher vous saurez qu’il y a un marché même pour des produits onéreux.

Si les prix augmentent constamment alors là vous pouvez être certain que le marché sera bon pour encore longtemps.

Il ne s’agit pas d’une méthode infaillible car vous ignorez la marge de profit que prend l’entreprise mais au moins vous savez que c’est viable.

Connaissez-vous le principe du hérisson ?
Il se compose de trois questions:

1. En quoi pouvez-vous être le meilleur au monde?
2. Qu’est-ce qui motive votre moteur économique?
3. Qu’est-ce qui vous passionne profondément?

La première réponse se trouve en réfléchissant bien à vos capacités et à votre aptitude à les améliorer.

La deuxième question, un peu plus compliquée, vous dira si c’est viable ou pas.

La réponse doit venir du marché. Plus il y a de concurrence et plus le produit ou service sera viable.

Difficile à comprendre n’est-ce pas?

Prenons l’exemple suivant:

Le marché actuel est saturé de produits sur la perte de poids et la meilleure condition physique.

Ceci veut donc dire que si vous pouvez écrire un livre sur un nouveau mode alimentaire ou un régime rigoureux et bien expliqué, vous ferez certainement un best-seller.

Les télés font fortune avec les émissions de télé réalité.

Que font les autres? Elles lancent aussi leur propre émission télé réalité !

Il faut savoir suivre les mouvements de foule et prévoir leurs réactions afin d’utiliser les bons arguments pour les inciter à poser les actes que nous désirons.

Sylvie Laflamme vient de publier un livre qui nous fait comprendre à quel point il est important de bien planifier nos projets pour que nos efforts soient orientés vers les bons prospects. Ce livre c’est « Pour réussir, apprenez à pêcher » et il est disponible dès maintenant ici

Un extrait du livre est proposé

Ça pourrait être une histoire fascinante


10 Articles qui peuvent vous plaire:



4 réponses à Observez et réussissez

  • Bonjour Stéphane,

    Pour ma part, je ne regarde la télévision que très rarement, la source online est tellement plus riche…

    Je suis tout a fait d’accord avec vous sur le lancement d’un produit, de toute manière, la veille mercatique est primordiale afin de lancer un produit sur le marché.

    Merci pour cet article très intéressant, je le mets dans mon Iphone histoire de le relire tranquillement ce soir :)

    Marie

    • Stephane Munnier dit :

      Bonjour Marie

      Merci pour le commentaire.

      Mon pêché mignon Roland Garros que j’écoute en même temps que mon boulot.

      Amicalement
      Stéphane Munnier

  • Presta-SIG dit :

    Le nombre d’acteurs sur un marché est un bon indicateur mais il faut aussi avoir à l’esprit le prix du ticket d’entrée sur ce même marché. Il y a des secteurs très concurrentiels où les investissements initiaux sont très importants.

  • lionel dit :

    Bonjour Stéphane,

    Très bon article ! Je soulignerais l’importance de réaliser des études approfondies sur les cibles visées voire même effectuer des segmentations sociologiques pour savoir si les produits/services peuvent correspondre aux marchés sollicités.

    amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *