De brique et de mortier pour des fondations solides

Email    
Merci de partarger

Guide Offert "39 Blogueurs on gagné leurs premiers Euros"


Vos données restent confidentielles. Déclaration CNIL N°1629666

Ah, la joie du partenariat ! Je ne vais pas vous faire un discours sur le principe, mais aujourd’hui je vois beaucoup de choses qui honnêtement ne me rassurent pas ou peu.

On va de lancement en lancement, du plus beau au plus fort, beaucoup de techniques pour gagner de l’argent mais surtout pour vous le prendre, et finalement comprendre que même avec une Ferrari entre les mains  nous ne deviendrons peut-être pas un Schumacher.

Imaginez maintenant que je vous livre une recette de cuisine, je vous détaille la composition des ingrédients vous donne la liste des produits à acheter.

Deviendrez-vous pour autant un Paul Bocuse ?

Je vois également sur quelques forums des échanges de point de vue sur telle ou telle formation.

Le seul jugement que vous pouvez vous faire c’est le vôtre, votre sentiment, votre expérience personnelle. Ce qui fonctionne pour un individu, ne va pas nécessairement fonctionner pour un autre.

Des milliers de personnes sortent de l’ENA diplômées et pourtant ne deviennent pas toutes président ; des milliers de candidats dans des écoles artistiques, et là encore tous ne seront pas au box office du dernier film a l’affiche dans votre salle de cinéma.

Il faut cesser de croire au miracle, la seule personne qui détient la clé de la réussite c’est vous, même si l’on vous enseigne de nombreuses techniques.

Ce qui bien souvent fait vendre, c’est la poudre aux yeux ; Madoff a réussi son braquage durant 17 Ans avant de se faire prendre.

Le marketing s’enseigne ainsi que les techniques mais, ne pensez surtout pas que cela suffise pour réussir.

La guerre du marketing Online ou Offline que je vois actuellement sur le web, est une guerre des tranchées.

Qui a tort qui a raison peu importe, l’essentiel est de trouver vos satisfactions personnelles, un épanouissement, votre raison d’être et faire vos propres tests.

C’est mon point de vue et non pas une doctrine.

Je serais curieux d’accueillir vos commentaires pour un débat ouvert et sincère.

Stéphane


10 Articles qui peuvent vous plaire:



28 réponses à Mon ami est mon ennemi ou vice versa ?

  • Gregory dit :

    Bonjour Stéphane,

    J’avoue que c’est un sujet intéressant.

    Au cas où vous ne le sauriez pas, je suis aveugle.

    Cela fait maintenant huit ans que j’étudie le marketing en ligne. Et j’avoue être toujours intéressé pour mettre à jour mes connaissances.

    Maintenant certaines formations font le buzz, d’autres sont critiquées, et je crois que ce sont les aléas du net.

    J’ai aussi créé un blog, il y a maintenant un an et demie.

    Mais le problème c’est toujours la rentabilité.

    Vue mon problème de vue, il m’est impossible d’imaginer un design, une mise en page ou encore une illustrations.

    Bien sûr, je ne doute pas qu’il y ait des failles dans mon marketing, mais je suis certains que le plus dur c’est de faire sa première vente.

    Mais comment payer un designer quand l’argent n’est pas au rendez-vous ?

    En techniques, ça va à peu près bien que le PHP me fasse défaut. A savoir que la plupart des WYSIWYG ne sont pas accessibles.

    Enfin bref. Je pense que la solution au début c’est le partenariat et j’avoue être en train d’y réfléchir sérieusement.

    Mais bon, je ne suis pas trop à plaindre.

    Merci pour m’avoir laisser m’exprimer,

    A votre succès,

    Gregory

  • Patrick dit :

    Bonjour Stéphane,

    Comme dans tout, il y a de bonnes formations mal habillées et de très mauvaises en costard cravate. Je suis sélectif dans les formations que je choisis mais malgré tout je me suis déjà fais avoir bien des fois. J’ai déjà payé des formations entre 1000 et 2000 euros avec un bof en final. attention, je ne parle pas d’arnaque, je parle d’une formation qui laisse croire qu’on a enfin la solution et que finalement c’est un plouf et seuls quelques uns s’en sortent, peu finalement. je suis d’accord avec toi, même avec les outils et la formation adéquate, tout le monde ne réussit pas.

    D’un autre côté, j’ai un site où je ne faisais rien de spécial, ni référencement, ni optimisation, rien … et il est très fréquenté et me rapporte dans les 50k par an … va comprendre

    Il suffit d’avoir le bon service, en pleine recherche et même avec un site merdique, on fait des ventes … sans rien comprendre de ce qui marche ou non

    • Tarik HANNANE dit :

      Bonjour Patrick,
      Votre analyse est certes véridique mais il serait injuste de faire croire que la « réussite » ou l’échec d’un site ou d’un blog serait le fruit du seul hasard.
      Le marketing jous en faveur de cette « réussite » à condition, comme pour tout, qu’il soit maîtrisé et utilisé judicieusement.
      Maintenant, c’est vrai que la question se pose de savoir si payer 2000 euros pour une formation est un « bon plan »…
      Tarik

  • Bonjour Stéphane,

    Très bon article, comme d’habitude.

    Le problème sur tous les lancements actuels, c’est que 90% de ceux qui ont font la promotion ne connaissent pas le produit de l’intérieur. Et c’est fort dommage car c’est toute leur crédibilité qui en prend un coup.

    J’ai déjà vu quelqu’un faire la promo d’une formation (parce qu’il touchait sa commission bien évidemment) et la semaine d’après, faire la promo d’une autre en disant que celle de la semaine d’avant est déjà dépassée, et faire encore pareil la semaine suivante !

    Tout cela, pour continuer à toucher encore et encore des commissions sur le dos de ses listes en leur faisant croire qu’il existe une méthode miracle qui fonctionne pour tout le monde.

    Je suis 100% avec toi quand tu dis : « Qui a tort qui a raison peu importe, l’essentiel est de trouver vos satisfactions personnelles, un épanouissement, votre raison d’être et faire vos propres tests. »

    J’ajouterai : la PERSEVERANCE.

    Depuis que je travaille sur Internet, j’ai pu me rendre compte que la différence majeure entre ceux qui réussissent et ceux qui échouent, c’est la persévérance.

    Bref, trouvez ce qui vous plait, lancez-vous, faites des tests, encore et encore, et PER-SE-VE-REZ.

    Bien Amicalement,
    Cédric

  • Didier dit :

    Ce qui me stupéfait le plus dans cette « guerre des tranchées »,comme tu sais si bien le dire, c’est cette avalanche de produits « miracles » que l’on voit fleurir ici ou là.

    Je m’intéresse de prêt ou de loin au Marketing sur internet, et j’ai parcouru pas mal de pages de ventes, regardé pas mal de vidéos (quelles soient francophone, ou américaines), et mes conclusions ne sont pas glorieuses pour toutes ces proposition (code secret pour google, méthodes de vente éclair, gains mirifiques à partir de rien,etc.), n’ont fait qu’émousser un peu plus ma confiance dans ce secteur, ou il faut bien l’avouer que celui qui vends ce genre de méthodes est le seul qui s’enrichira.

    Non pas que ces « méthodes » soient irréalistes ou (toutes ou certaines)basées sur des mensonges et écrans de fumée.

    Mais il est difficile de s’y retrouver actuellement.Quand on essaie de trouver une méthode simple à mettre en œuvre pour gagner de l’argent sur internet, on se rends compte que la « potion magique » n’existe pas (ou alors il faudra m’en donner une rasade avec une coupe remplie à ras bord).

    J’aimerais trouver, moi aussi, une méthode fiable et juste de gagner de l’argent (du moins suffisamment) sur internet, et franchement…je cherche encore.
    C’est un peu comme la quête du Graal xD

    Bien sûr certains y arrivent apparemment, mais il faut fuir les faux gourous comme la peste.Surtout ceux qui ont des pages de vente remplies de Ferrari, de top-models, et d’avion privés en tout genre :) .

    Bien sûr on peut participer à un programme d’affiliation marketing, ou rentrer dans un système ou un club de promotion, mais mon sentiment est que si l’on n’a pas une vraie passion pour le produit, ou pour avoir envie de communiquer son offre, il est inutile d’investir dans tel ou tel produit ou formation, en ayant pour unique objectif de gagner des milliers d’€uros dans les mois qui suivent.

    On se retrouve alors vite avec un disque dur plein à craquer de programmes, de méthodes qui ne serviront,au final à pas grand chose.

    J’ai fait cette erreur au début, et heureusement j’ai su m’arrêter à temps avant d’être « ruiné » avec des chose inutiles.

    Aujourd’hui je reçois encore quantité de mails me ventant la dernière découverte et la plus efficace pour gagner sa vie en ligne.Et systématiquement, ces mails vont direct à la poubelle, ont sont filtré comme « junk mails ».

    Seuls certains passeront le filtre anti « poudre aux yeux »

    Il fut un temps ou j’avais tenu un blog, et qui après des débuts difficiles, avait trouvé son public, je caracolais dans les meilleurs visites de la plateforme (http://www.rain-blog.com), puis je l’ai fermé car cela devenait n’importe quoi au niveau contenu. Et je parlais de quoi ? de tout et de rien, mais je mettais spécialisé dans ce qui me passionnait (vidéos,curiosités,musique,etc.), mais toujours avec le soucis d’être en décalage, et de « parler avec le cœur ».

    Pour en revenir au marketing, j’ai eu mes gourous aussi (R.K.Seilz,C.H.Godefroy, pour ne citer qu’eux)
    Mais avec le recul je constate que la seule technique marketing à prendre en compte c’est ce qui vient d’être dit par toi Stéphane.

    Il faut arrêter de croire que quelqu’un vient frapper à votre porte et vous apporter sur un plateau la méthode qui vous fera réusir vous aussi.
    Les idées sont bonnes à prendre partout,mais il faut arrêter de courir après le miroir aux alouettes.

    Et puis au final, on se rends compte que ce sont les même méthodes qui sont utilisées pour vendre des « trucs » (Google,Google Adwords,Adsense,…)
    Aujourd’hui, seule l’affiliation à encore crédit à mes yeux (et encore il faut faire le tri !)

    Les pseudos méthodes j’y crois de plus en plus difficilement.

    Alors le Marketing internet aurait-il tué le Marketing internet ?

    L’essentiel est je crois la conviction que votre offre est bonne et que vous voulez en faire profiter vos clients sans les berner.Enfin, c’est comme cela que je fonctionne aujourd’hui.

    Je sais que l’honnêteté n’est pas forcément la meilleure arme, mais au moins elle permet d’avoir le sommeil paisible.

    Je ne sais pas si ce que je viens d’exprimer rentre parfaitement dans le cadre de cette discussion, mais il m’a permit d’exprimer ce sentiment de malaise face à cette débauche d’offres plus formidables les unes que les autres.

  • Bonjour Stéphane

    Avis partagé et qui malheureusement entraine de nombreuses personnes, qui ont perdu leur sens critique, vers des dépenses parfois bien inutiles quand la logique et la méthodologie seraient largement suffisantes.

    la surenchère des discours frôle parfois la publicité mensongère qui peut facilement donner la sensation de l’arnaque.

    Cependant, le risque majeur que j’entrevois s’applique à l’ensemble de la profession. Car ces propos mettent en péril le travail de marketers honnêtes et intègres avec le risque d’être amalgamés au reste.

    Il n’en est que plus urgent d’entretenir un discours clair et de valoriser la qualité des informations que beaucoup donnent depuis de nombreuses années sans préjuger du fait qu’une nouvelle formation apporte la solution miracle, car cela n’est pas le cas.

    Ce simple propos est préjudiciable pour tous ceux qui diffusent une information de qualité et qui répond aux grands principes du monde des affaires et du marketing tel que pratiqué dans toutes les entreprises professionnelles de marketing, publicité et communication.

    Il n’y a rien de nouveau sous le soleil, sauf la surenchère des discours.

    Merci pour ce post
    Jean-Fred / dadga

    • Tarik HANNANE dit :

      Salut Jean-Fred,
      Je suis d’accord avec toi.
      Les marketers risquent de scier la branche sur laquelle ils sont assis.
      Pourquoi les gens pensent-ils que gagner de l’argent sur le web serait plus facile qu’en off-line ?
      Tarik

  • Jean Michel dit :

    Salut Stéphane,

    je viens te remercier pour ce billet et les commentaires fort justes qu’il suscite. J’ai envie de dire « enfin un peu de lucidité et moins de langue de bois ».
    J’ai pas mal roulé ma bosse dans le web-marketing (je crois que tu le sais pour m’avoir connu administrateur d’un forum sur ce sujet?) et j’ai pu gagner et perdre beaucoup d’argent.
    La tentation de l’argent facile plonge les pseudo gurus et leurs prospects dans une sorte de fuite en avant dont aucun ne sort puisque ce serait une sorte de renoncement à leurs propres rêves.
    L’heure du réalisme et du professionnalisme a enfin sonné. Dans mon autre vie (offline) j’oeuvre dans la logistique au service de la grande distribution et je peux te dire que si tout le monde fonctionnait comme on le fait trop souvent online, il y a bien longtemps que les magasins seraient vide et peu fréquentés.
    Imagine que l’on t’attire pour te vendre une boite de petits pois survitaminés en te faisant croire qu’ils vont te transformer en SuperMan… big déception devant la glace une fois celle-ci engloutie. Non, au contraire on se contente de te vendre la même boite en te disant, d’une part comment elle se cuisine et ensuite qu’elle a des valeurs nutritionnelles propres à te nourrir. Basta. Ensuite, la différenciation se fait sur ce qu’il y a autour: l’accueil, la plage horaire d’ouverture, l’attente aux caisses, la disponibilité des produits etc…
    Cette comparaison est osée, mais ce modèle fonctionne puisqu’il a fait la fortune de mon patron, et de bien d’autres.
    Donc, je te le redis, continue sur le ton démarré dans ce billet, tu es dans le vrai et la bonne tendance.
    (message perso: très touché par ton dernier message sur le forum, je t’en remercie chaleureusement).
    Amicalement,
    Jean Michel

  • elecinfo dit :

    Bonjour
    Je dois avouer que j’ai hésité avant de publier ce post, mais finalement je ne regrette rien non rien de rien, car il engendre enfin des commentaires positifs et pas résumés a 3 mots pour uniquement avoir un lien en retour.
    Je reprends espoir et me dit que rien n’est fini et que nous sommes au début d’un renouveau.

    Soyons des pros avec une bonne dose d’humanité et pensons tout simplement à ce qui n’ont rien et qui pourrait se prendre à rêver devant toutes ses offres alléchantes.

    @Jean Michel j’aime beaucoup ta comparaison avec la boîte de petits pois, c’est tout a fait le reflet de ce qui se passe.

    Merci en tout cas de vos réactions qui me font vraiment plaisir.

    Stéphane

  • Tarik HANNANE dit :

    Bonjour Stéphane,
    Comme toujours, les discussions que tu lances sont pertinentes et souvent très justes.
    Je souhaite juste aujourd’hui intervenir sur l’affiliation par rapport à tous ces lancements que l’on voir depuis la nouvelle année.
    Bien sûr, 500 euros de com’ ne sont pas négligeable, surtout quand on à des listes à partir de 5 à 10000 personnes.
    Mais est-il opportun de relayer tous ces lancements quitte à perdre et mettre en péril le ciblage de nos listes ?
    Un autre exemple : si mes prospects se recrutent plutôt dans une population « habituée » à acheter des produits à moins de 100 euros, combien vais-je pouvoir « vendre » en affiliation de formations à 2000 euros pour en gagner 500 ?
    J’ai relayé la formation « Séduire le Client » au rythme qui nous a été demandé et le résultat est que j’ai vu mes désabonnements grimper en flèche pour, au final aucune vente affiliée. En fait, en voulant gagner les 500 euros de com, je n’ai fait que perdre presque 5% de mes listes sur un mois.
    Opération catastrophique donc… mais prévisible vu mon ciblage.
    J’ai d’ailleurs moi-même ouvert une discussion à ce sujet sur un de mes blogs et les commentaires sont … surprenants
    Qu’en penses-tu ?

  • Gregory dit :

    Bonsoir,

    En fait, il faudrait être capable de tester le programme avant de le recommander.

    Les marqueteurs devraient fournir une copie du programme à leurs affiliés.

    J’avoue ne jamais recommandé un programme que je n’ai pas essayé ou même regarder.

    Il faut faire attention où l’on va, pour rester dans le droit chemin.

    A votre succès,

    Gregory

    • Bonjour

      En effet, cela me semble indispensable, mais pour cela il faudrait que les marketers comprennent que cela serait à leur avantage. J’ai tenté de le faire quand je développais cette activité, mais j’ai vite lâché, je ne promotionne donc que des produits que je connais.

      Sur un autre plan, nous avons tenté cela côté ebook avec notre magazine ArgentCNet puis ActifduNet, mais nous n’avons eu aucun retour de produit, comme si les gens avaient peurs que l’on parle réellement de leur produit et donc de la qualité de leur contenu.

      Par contre, des demandes de pub gratos ça oui même en pagaille, .

      Jean-Fred

  • Gregory dit :

    Bonsoir Tarik,

    J’ai sûrement la réponse à ta question.

    Les gens, en général, qui ne sont pas des geeks, pense que l’informatique, c’est facile.

    Mais on a rien sans rien. Du coup, comme l’informatique est liée à une image de facilité, les gens pensent que c’est de l’argent facile car, d’un regard extérieur ça n’a pas l’air d’être grand chose.

    Stéphane, j’espère que l’on pourra révolutionné le web francophone.

    A votre succès,

    Gregory

  • diego dit :

    Bonsoir,

    Je suis entièrement d’accord avec Grégory ! Quel est ce jeu d’engager des affiliés dans la chasse aux commissions, sans qu’eux mêmes ne puissent attester de la valeur du programme ???
    Surtout que nous frôlons une folie furieuse qui entrainera la ruine de plus d’un de nos clients…
    Certains leurs prennent 500, 1000 ou 2000, voire même 3000 €, pensez-vous honnêtement pouvoir leur revendre autre chose dans les jours, les semaines ou les mois qui suivent et suivront ?
    Sans compter, et on le voit bien aujourd’hui, des réseaux marketings organisés qui sont déployés autour d’un seul lancement… il suffit de regarder les témoignages croisés !
    C’est un monde de dingues, mais le constat le plus terrible c’est que certains créateurs de produits ont préféré privilégier la promotion des autres plutôt que leurs propres produits, on marche sur la tête !
    Pire encore, ils vendent et vantent des produits similaires d’une semaine à l’autre, sans vergogne, presque en démolissant le produit promu la semaine précédente.
    L’affiliation n’est plus ce qu’elle était et le problème majeur, c’est que l’affiliation court ainsi à sa perte, car le créateur d’un produit exceptionnel, exclusif et unique, pourra, demain, proposer une misère à ses affiliés tellement ils ont faim… à contrario d’aujourd’hui !
    En fait, je découvre l’étymologie du mot affilié qui doit être une dérive du mot « affamé » !
    Triste sort pour un moyen sympa, s’il est bien appliqué, de gagner de l’argent. Mais, je ne comprends pas plus les clients prêts à investir des milliers d’euros, alors qu’il n’est pas caché que les affiliés en percevront, à eux seuls, quelques centaines…
    Je comprends que Tarik puisse se mordre les doigts, comme je comprends encore mieux ceux qui ne relayent pas ce à quoi ils n’ont pas accès, car au final, pourrais-je bien recommander un film dont je n’ai même pas vu la bande annonce ??? Non, alors pourquoi le faire pour autre chose ?
    Le Web francophone est en pleine révolution, comme le reste du monde, mais tant qu’il y aura des gens appâtés par l’argent et mettant de côté leur libre arbitrage « intelligent », le reste fonctionnera…
    Souvenez-vous tous de ça : « ce n’est pas ce que nous avons fait qui est important, mais pourquoi nous l’avons fait… »
    Bon succès à vous
    Un révolté du web actuel et de ce qu’on en fait…
    Diego

  • Rudy dit :

    Bonjour Stéphane,

    cela fait grandement plaisir de constater que l’impression que j’ai quand je suis devant mon écran d’ordinateur n’est pas qu’une simple pensée personnelle.

    Il faut continuellement surenchérir pour parvenir à attirer l’attention de son audience. Cela en devient préjudiciable pour tous. Cette « guerre » des mots, techniques et autres artifices de vente ne donnera pas un gagnant au final mais plutôt plusieurs déceptions de part et d’autre.

    Pour reprendre un de tes exemples, je pousse même un peu plus loin cette réflexion, il est constamment proposé de fournir une Ferrari à un conducteur normal et quand ce n’est pas ce cas de figure, c’est un conducteur chevronné qui se voit au volant d’un bon vieux diesel en fin de vie.

    il est actuellement difficile de faire la part des choses face à tout se qui se voit sur la toile. Un point à retenir de l’ensemble, et tu l’as bien souligné, c’est que la réussite ne sera au rendez-vous qu’avec un engagement personnel régulier et soutenu.les méthodes miracles et si faciles n’existent pas, c’est pourtant ce qui est souvent argumenté pour faire vendre.

    Il reste encore à trouver une réponse à cette question ; comment se démarquer sans tomber dans ce jeu des surenchères et surtout comment prouver sa bonne foi lorsqu’on expose une solution concrète et efficace?

    On dit souvent que le web francophone a 10 ans de retard face au web anglophone, je pense que l’écart se réduit mais que l’on tombe dans les travers de grosses caricatures de méthodes de marketing qui tendent à décrédibiliser le web francophone.

    Une ère nouvelle doit s’installer pour solutionner cette situation malsaine tant pour les promoteurs que les prospects.

    Rudy

  • Bonjour Stéphane.
    Bravo pour ta franchise et pour cette expression de lucidité évidente que laissent transparaitre les propos de ton article.
    En effet ce n’est pas parce que l’on possède les meilleurs plats et les meilleurs ingrédients que l’on sera capable de réussir une recette.
    La volonté, le focus sur les objectifs, et la détermination, ne sont que des éléments indispensables et complémentaires à l’expérience pour espérer obtenir une chance de réussite et ce quelle que soit l’activité… qu’elle soit on line ou off line!
    Concernant les remous qui se passent actuellement sur certains forums ;-), il est vrai que la ttempérature a augmenté de quelques degrés ces trois derniers jours avec le départ de certains intervenants, et c’est bien dommage….
    Mais c’est la vie et l’on ‘y peut rien.
    Celà prouve d’ailleurs que la passion est au rendez vous car elle suscite de vives discussions parfois assez « chaudes », mais joujours tempérées par quelques mots gentils que nous retrouvons en fin de post.
    Ce qui me laisse penser que tout cela va finir par s’arranger, et qu’une fois la tempete passée, chacun pourra s’y retrouver et se retrouver autour d’une bonne table dans un esprit de sympathie et de camaraderie.
    C’est tout dumoins ce que je souhaite à tous les intervenants du fond du coeur.
    Bien que ne postant pas de réponse sur les forums en question, car je n’y suis pas des plus actifs, je ne manque pas de suivre ces actualités avec un grand interet et remercie au passage, le « fondateur » de me tenir régulièrement informé .
    Je me posais la question, il y a quelques temps, de savoir si l’énorme possibilité offerte par le web, en terme de rapidité, ne pourrait pas permettre l’auto mutilation de l’information…..elle meme.
    Je veux dire que trop d’offres vont finir par tuer l’offre…L’interet d’une offre unique ou d’un lancement, étant justement d’etre unique tant au niveau de la présentation que de son contenu original, on peut s’apercevoir que beaucoup de lancements, pré lancements, pré pré lancements…..finissent souvent par aboutir à des offres reprenant de facon différente des contenus déjà usités , testés et éprouvés.
    Ce qui provoque bien évidemment certaines polémiques.
    Quand passion rime avec friction, l’on se rend bien compte que le dénominateur commun de ces dicussions est l’émotion, ce qui induit le fait,que malgré toute cette « automatisation », l’etre humain est et restera le vecteur indissociable de l’interet collectif, et il me semble que c’est une excellente chose.
    L ‘etre humain a ses limites, en terme de rapidité, d’ assimilation et de réaction, la machine et la technique, elles, permettent d’augmenter de facon conséquente, l’ensemble de ces éléments, mais il serait peut etre bon, parfois d’observer les courbes de progression de l’un et de l’autre et de faire en sorte que l’écart ne se creuse pas trop entre ces courbes car nous risquerions bien à un moment donné, de ne plus pouvoir suivre……
    Ca doit etre la première fois que je laisse un post sur ton blog, et te remercie de nous en offrir la possibilité ;-).
    Pour résumer et conclure, longue vie à tous, bonne continuation, et que la réussite soit au rendez vous , et si elle tardait à se manifester, ce n’est pas un drame en soi, l’important est que nous soyons là pour pouvoir en parler, et je souhaite que chaque polémique s’estompera et finira par s’évaporer pour laisser place à une ambiance chaleureuse, conviviale, et formatrice d’évènements positifs qui contribuera à aider tout ce petit monde du web, ma foi, très sympathique…….
    Bien amicalement.
    Didier VERBESSELT.

  • Gregory dit :

    Bonjour,

    En fait, quand on regarde l’évolution qu’à subi les Etats-Unis ces dernières années, c’est pas prêt de s’arranger.

    A moins que l’on décide d’agir main dans la main, je ne vois pas trop comment ça pourrait changer.

    A votre succès,

    Gregory

  • Roland dit :

    Bonjour,

    Je n’ai pas pris le temps de lire tous les commentaires, mais je voulais intervenir, pour vous dire que je suis d’accord sur plusieurs points.

    J’ai décidé d’exprimer mon opinion dans ma chronique le mois prochain sur le magazine sur ce sujet et je suis très heureux de voir que de nombreuses personnes la partagent.

    Certains marketeurs se trompent bien souvent de cible et de trop nombreux produits ne correspondent pas aux attentes.

    Les produits sont trop chers, et avant de vouloir mettre une Ferrari entre mains de ses futurs entrepreneurs, il faut commencer par leur apprendre à conduire, c’est-à-dire les bases du métier.

    Je pense que malheureusement, la logique financière a pris le dessus .

    Le marché est en crise et de nombreux info preneurs ont des difficultés à finir les fins de mois.

    Plutôt que de construire l’avenir, ils pensent uniquement au présent et de ce fait détruisent leur crédibilité et par effet boule de neige la confiance de nombreux clients et prospects.

    Combien de temps cela va-t-il durer, je ne sais pas, mais une chose est sûre, cette situation est inquiétante.

    D’autant plus que sous cette façade où chacun fait copain copain avec l’autre pour quelques commissions, il y a une lutte féroce pour pouvoir conserver une part du gâteau qui diminue de jour en jour.

    Je vous souhaite une excellente journée.

    Bine amicalement.
    Roland.

    • elecinfo dit :

      Bonjour Roland

      C’est un constat sans appel, si nous continuons ainsi d’ici quelques mois c’est un effondrement total de ce que nous avons bâti depuis des années sur internet, la crédibilité.

      En ce qui me concerne et c’est mon avis personnel c’est justement que le marché est en crise qu’on voit apparaître des offres miraculeuses qui promet la fortune.

      La multiplication de personnes à la recherche d’un complément de fin de mois engendre un effondrement des revenus, c’est mathématique.
      Nous sommes de plus en plus à voir le jour le jour, car une précarité s’instaure de plus en plus.

      Il reste actuellement peu de place pour les créateurs de bon produit devant les slogans et les campagnes marketing d’une efficacité redoutable.

      L’appât du gain est un ennemi destructeur.
      Amicalement
      Stéphane

  • Mutuelle dit :

    Bonjour,

    Je pense que mon ami est mon ami, pourquoi devons-nous voir le mal partout? Je pense que si nous sommes bien avec tout le monde alors les personnes nous le rendent bien. On ne peut pas être méchant avec une personne bien.

  • Franck@IPJ dit :

    C`est un peu la loi du , tout dépend de la personne et de la formation reçue. Tu as parfaitement raison en ce sens que des cours de cuisine ne font de la personne qui les a reçu un chef dans ce domaine. Des formations il y`en a tant et plus et ce n`est que le début d`ici peut on sera témoin d`une plus grande concurrence. Chacun veut vendre son produit et pour cela disons que la règle et la seule est que tous les coups sont permis, je veux dire que tout le monde propose de l`or cependant peu en ont a leur disposition réellement.
    Par ailleurs je suis heureux de voir que le billet ai fait des réactions et de bonnes, cela confirme que la qualité ne dépend nullement de la longueur de l`article mais plutôt seulement de la densité de l`information ou de l`originalité du thème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *