De brique et de mortier pour des fondations solides

Email    
Merci de partarger

Guide Offert "39 Blogueurs on gagné leurs premiers Euros"


Vos données restent confidentielles. Déclaration CNIL N°1629666

Par Sylvie Laflamme

Voici l’histoire d’un projet né d’un problème fréquemment rencontré par des internautes webivores et favorisphobes. (Ne cherchez pas dans le dictionnaire, je viens d’inventer ces mots !)

  • Le problème : Où ai-je foutu ce lien ?

Travaillant en ligne depuis plusieurs années, il m’est souvent arrivé de vouloir retracer un entreprenaute dont j’avais survolé le site il y a un moment. Au début de mon aventure en ligne c’était facile. Les favoris étaient formidables pour combler ce besoin.

Le temps passant, je me suis vite retrouvée avec des favoris dignes des premières années de Google© ! Il y a déjà un moment que mon dossier de favoris n’est plus aussi facile à gérer qu’aux premiers jours.

J’ai donc opté pour me concocter un index avec liens actifs et moteur de recherche interne. En fait, il s’agissait d’un site web hébergé sur mon ordinateur et n’étant pas accessible par d’autres que moi. C’était pratique, je n’avais qu’à cliquer sur le lien du site désiré pour que la page s’ouvre. Mais encore là, il est vite devenu impossible de retrouver rapidement ce que je cherchais. La frustration étant souvent la mère de la créativité, j’ai décidé de préparer un site avec divers classeurs que je nommerais « annuaires ».

           Puis j’ai compris que je ne pouvais pas tout y mettre. J’y aurais passé le reste de ma vie. Donc, le projet a été remis à l’étude pour en tirer les conclusions suivantes :

. Je ne suis pas la seule à chercher quelqu’un ou quelque chose sur le web.

. Les entreprenautes francophones se font littéralement « noyer » par les sites anglophones automatiquement traduits par les outils des moteurs de recherche et, du coup, référencés pour le marché francophone. Du coup, peu importe leurs efforts de référencement, les résultats peuvent en tout temps être très frustrants pour quelqu’un qui cherche un site en particulier sans se souvenir de son adresse URL.

. Ce ne sont pas tous les sites qui pourraient profiter aux visiteurs. Comme pour tout en marketing, il m’a fallu décider à qui s’adresserait ce site et à quel besoin il devait répondre.

  • Des solutions en vue

Ayant conclu que ce nouveau site pourrait être un outil pour AIDER les internautes, mes critères sont devenus de plus en plus précis. Il me fallait des blogues, des supports client, des pages de capture multiple, des chaînes vidéo, etc. Avec ces informations n’importe qui pouvait retrouver n’importe quel entreprenaute ayant accepté d’être ajouté aux divers « annuaires ».

J’étais donc rendue à l’étape du : Comment.

Word Press s’est avéré l’outil idéal parce que je ne connais pas les autres outils du même genre.

Une fois la plateforme choisie, il me restait à décider la manière d’afficher ces liens. J’aurais pu choisir un thème et un ou plusieurs plugins pour obtenir l’effet du style annuaire, mais après en avoir testé plusieurs, j’ai compris que je devais créer ce dont je rêvais.

           Le point principal de mes priorités étant la simplicité autant pour le visuel que l’utilisation, j’ai commandé un thème de base qui brille par sa sobriété et ensuite, les entrées ont été faites en ordre alphabétique du prénom, du nom de famille, puis du nom du blogue.

Ce site étant un projet sans réel but lucratif à la base, j’ai choisi de le développer comme le font les internautes qui ne veulent pas investir. Donc, avant d’acheter des plugins sophistiqués ou faire des commandes de graphiques compliqués, je me suis dit que j’allais travailler avec le moins de complications possible. Bref, je voulais un site comme l’aurait fait une personne qui ne cherche pas à épater la galerie, mais uniquement offrir un outil simple et pratique.

À profit ou pas?

L’espérée popularité du site dans le futur devrait justifier l’investissement dans un système plus performant pour gérer l’affichage des résultats de recherche. Pour l’instant les inscriptions sont très faciles à trouver vu leur nombre encore restreint. Mais j’espère bien que ce ne sera pas bien long avant que je doive trouver un système plus performant. J’avoue que c’est un fardeau qui me plairait beaucoup. Comme il n’est pas créé pour m’enrichir, tous les revenus générés par les références aux produits affichés dans la zone « articles », serviront à couvrir les frais générés et tout supplément sera versé à l’organisme sans but lucratif « Liberté de vivre » (organisme officiel et légalement inscrit au registre québécois des OSBL), que j’encourage au maximum.

  • Prévoir les problèmes possibles

Notre très cher ami Google© ayant opté pour pénaliser les sites recevant des liens d’autres sites qui sont moins populaires ou qui visent d’autres niches que la leur, il me fallait absolument trouver comment faire en sorte que les moteurs de recherche ne voient pas et ne comptabilisent pas les liens sortants de ces annuaires.

C’était très important autant pour jvfrancophone.com que pour chacun des sites qui sont et seront publiés dans ses annuaires. Pourquoi est-ce très important AUSSI pour jvfrancophone.com? Tout simplement parce que dorénavant il est possible de désavouer un ou plusieurs liens entrants qui ne nous satisfont pas et qui pénalisent le positionnement de notre site dans les moteurs de recherche. Autrement dit, si un entreprenaute, dont le site est publié dans un des annuaires de jvfrancophone.com, ne désire pas ce lien, il peut le désavouer et alors jvfrancophone.com pourrait se retrouver étiqueté comme étant un spammeur de liens. Je préférerais qu’on me contacte pour me demander de retirer le ou les liens plutôt que de désavouer le site.

           Donc, je me suis tournée vers Stéphane qui m’a proposé de chercher dans les plugins. Grâce à lui j’ai trouvé exactement celui qu’il me fallait. Certains offrent la possibilité de changer en no-follow tous les nouveaux liens, mais ne changent pas ceux qui sont déjà sur le blogue. Il m’en fallait un qui s’occupe aussi des liens déjà inscrits en plus de ceux qui allaient être ajoutés. J’ai trouvé nofollowr qui est très facile d’utilisation.

D’un seul clic sur chacune des pages, une fois connectée comme admin, je peux mettre no-follow ou follow à chaque lien présent autant sur le message que sur les commentaires.

  • Le projet voit enfin le jour

JVFrancophone.com est maintenant en ligne. Il a encore le ventre creux, car il faut du temps pour rechercher tous les blogues, toutes les chaînes vidéo, tous les sites de support client ainsi que toutes les pages de capture multiple des entreprenautes. J’ai donc besoin de chacun de vous qui lisez cet article. Oui j’ai besoin de vous pour me fournir ces liens.

         Voici les critères. JVFrancophone.com affichera les liens de tous les sites mentionnés tant et aussi longtemps que le ou la propriétaire gagne ou tente de gagner sa vie en ligne. Donc, que ce soit par l’affiliation ou la vente directe ou indirecte, le lien pourra être affiché.  Cependant, il faut que les sites soient disponibles pour tous. Donc, pas question de sites pour adultes et parce que je déteste ces sites qui ouvrent des tas de pages par derrière juste pour vous afficher les nouveaux casinos ou autres sites du genre, ils seront aussi refusés. Chaque lien sera visité au moins une fois, par moi-même, afin de constater qu’il répond bel et bien aux critères avant d’être ajouté.

Ces critères pourraient être modifiés au fil du temps selon les demandes des utilisateurs et l’utilisation qu’ils en feront, puisque c’est un outil et non une vitrine publicitaire que je prépare. Pour bien comprendre son utilité, imaginez-vous dans un très grand centre commercial. C’est le web. Quand vous entrez dans ce grand édifice, il se peut que vous ne sachiez pas exactement où se trouve la boutique désirée.

         Les administrateurs de ce centre commercial offrent des panneaux d’affichage où vous voyez où vous êtes présentement et où sont chacune des boutiques, des bureaux et des services sur chaque étage. Il vous est alors plus facile de vous rendre à l’endroit désiré.

Les administrateurs ne demandent pas aux commerçants de payer pour un tel affichage. C’est un service offert à la clientèle et aux utilisateurs de leur centre commercial. Pour couvrir les frais, il y aura quelques publicités affichées dans les coins ou en bordure, mais elles ne viendront pas interférer avec l’affichage des boutiques compétitrices.

Il faut voir JVFrancophone.com comme un tel panneau, mais qui n’affiche que les sites des entreprenautes FRANCOPHONES.

Dans deux  jours la suite de cette belle aventure avec Un seul but : l’entraide


10 Articles qui peuvent vous plaire:



7 réponses à Entraide entre entreprenautes, réalité ou fiction?

      • Merci, l’entraide entre internaute est beaucoup plus visible en France que dans d’autres pays, notamment anglo saxons ou c’est chacun pour soit. Depuis que google à sortir des armes de destruction massive de petites entreprises on remarque que les petits webmasters proposent des liens dofollow par exemple ( keywordluv etc, comme sur mon site consomatique.fr 😉 ), et ça c’est vraiment une bouffée d’oxygène dans une société de plus en plus individualiste.

  • Merci beaucoup de votre intérêt pour JVFrancophone.com, ça fait chaud au coeur.

    Comme l’article est très long, il a fallu le scinder en deux portions et les coordonnées pour me contacter sont dans la 2e, comme l’indique Stéphane. Ne vous en faites pas, je suis toujours disposée à recevoir les liens et les informations pour les ajouter à JVFrancophone, peu importe quand vous pourrez me les faire parvenir.

    Il me reste à apprendre comment placer un formulaire sur ce site et les gens pourront me les transférer rapidement. Stéphane…. tu saurais comment faire stp ? 😉

    Sans Stéphane, j’aurais beaucoup de problèmes avec mes blogues ! hahahaha Fiez-vous à lui, il sait de quoi il parle !

    Sylvie

  • Yves Kouyo dit :

    Salut Stéphane,

    Excellente article. Bien vrai qu’il y ai des entrepreneurs qui prennent le temps d’aider les autres en répondant à leur questions et apportant leur avis à chaque fois quand, ils sont sollicités, bien d’autres ne font que le chanter haut et fort sans jamais le faire vraiment.

    A ce propos, j’aimerais te remercier ainsi que Sylvie La Flamme.

    Cordialement,

    Yves Kouyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *