De brique et de mortier pour des fondations solides

Email    
Merci de partarger

Guide Offert "39 Blogueurs on gagné leurs premiers Euros"


Vos données restent confidentielles. Déclaration CNIL N°1629666

Pourquoi sommes-nous si distant avec les autres ?

Bien souvent, dans notre société, la tendance est au détachement entre individus.

Les box ont retiré un peu d’humanité dans le travail, comme l’ont fait les usines et même les ordinateurs et internet dans une certaine mesure.

Nous devons nous éloigner de la tendance consistant à trop nous focaliser sur nous-mêmes.

Le seul résultat d’une telle attitude est de se détacher de nos semblables.

Donc contre-attaquez et luttez contre l’égoïsme et l’avidité de notre monde moderne : décidez dès aujourd’hui d’aider un peu vos semblables. Pas le mois prochain : aujourd’hui. Même si cela vous dérange, proposer de l’aide à quelqu’un présente bel et bien des avantages :

1. Cela vous permet de vous sentir mieux dans votre peau.

2. Cela vous rapproche d’une autre personne, au moins pour un moment, sinon pour la vie.

3. Cela améliore la vie de quelqu’un d’autre, au moins un peu.

4. Cela rend le monde meilleur, un petit pas après l’autre.

5. Et si cette bonté est transmise, elle peut se multiplier et se multiplier encore.

Vous connaissez l’adage : « Donner c’est recevoir un peu » ?

Il est faux ! En fait c’est plutôt « Donner c’est recevoir beaucoup » !

Lorsque quelqu’un me demande quel est mon passe-temps préféré, je réponds souvent « Aider les autres à réussir« . Je ne dis pas cela parce que je veux que les gens pensent à moi comme à un type extrêmement sympathique, mais pour moi, aider les autres à réussir est une source de plaisir sans égale.
Ce n’est absolument pas une qualité exceptionnelle ; il semble que vouloir aider les autres est dans notre nature. Peut-être ne possédons-nous pas tous la sagesse nécessaire pour aider les autres à réussir, mais presque tout le monde possède assez de sagesse dans un domaine précis pour aider quelqu’un à faire quelque chose. En devant des exemples ou des modèles, nous pouvons aider les autres touts en nous aidant nous-mêmes.

Pour aider les autres, il faut commencer par mettre son ego dans sa poche !

Les choses n’ont d’existence pour nous que dans la mesure où nous leur prêtons de notre vie sous forme d’affection, d’attention, etc.


10 Articles qui peuvent vous plaire:



10 réponses à Engagez-vous cette année sur le chemin de la générosité

  • Ménage dit :

    En ces temps difficile où les resto du coeur voient leurs moyens baisser alors que la solidarité est plus que jamais un défi en cette période de crise, merci pour ce billet empreint d’optimisme.

    Marie

  • Bonjour Stéphane,

    C’est hélas une réalité de nos jours alors que nous sommes en 2012, c’est une course contre-la-montre de celui qui sera le plus beau, le plus riche etc.

    C’est courir sans cesse pour être le meilleur sans se retourner, car cela risquerait de nous ralentir et de nous faire dépasser.

    Ralentissons cette compétition et regardons autour de nous la réalité pour venir en aide à ceux qui en ont vraiment besoin, car c’est un beau cadeau que d’offrir

    nos services sans pour autant sans cesse penser à l’argent.

    C’est ce que je me suis fixée comme objectif 2012, aidez les autres.

    J’en profite pour te souhaiter tout mes voeux 2012

    Amicalement

    Véronique Foucart

  • Excellent article en ce début d’année remplie de belles promesses. Merci beaucoup !

    Effectivement l’entraide est ce qui a toujours sauvé les humains durant les périodes pénibles que nous rapporte l’histoire. Si, aujourd’hui, nous ne nous offrons pas cette entraide, nous ne parviendrons pas à traverser les épreuves qui se présentent à nous.

    Ne serait-ce que moralement, il importe d’avoir quelqu’un qui nous encourage, qui nous explique une fois de plus ce que nous peinons à comprendre avec notre logiciel, notre ordinateur, notre quotidien.

    Mes journées (toutes les 365) sont toujours extrêmement remplies parce que j’ai choisi de prendre en charge plusieurs chats ayant des handicaps variés les rendant impossibles à adopter. En plus, je gère plusieurs sites web et j’essais, autant que faire se peut, de prendre une large part dans le support client de chacun.

    Certains jours, ma seule façon de pouvoir aider c’est d’en faire un peu plus pour un client qui ne semble pas comprendre qu’un hébergeur web n’est pas un professeur de HTML et encore moins un testeur de pages web. Certains clients ont BESOIN de cette attention pour cesser de craindre d’utiliser un ordinateur pour faire leur premier site. Alors je les accompagne du mieux que je le peux et j’ai demandé à mes collaborateurs d’en faire autant quand l’occasion se présente.

    À d’autres moments, ma seule chance d’aider c’est de choisir d’écrire un livre qui viendra toucher le coeur du lecteur pour l’aider à apprécier un peu plus son quotidien.

    Oui, je l’avoue, la gestion du temps ici on la fait le plus « serré » possible, mais la semaine de 4 heures ce n’est pas pour nous. Alors l’entraide doit se faire là où c’est possible.

    Certains pensent que c’est un droit que de s’attendre que parce qu’on pose une question à un spécialiste, il devra répondre automatiquement et le plus complètement possible. Ils ne voient pas que cette personne choisi d’aider alors qu’elle pourrait utiliser ses compétences pour exiger un paiement en échange de ce temps alloué à enseigner. Alors on voit ces spécialistes se cacher de plus en plus derrière des « support client » anonymes et lents à répondre.

    Pour bénéficier de l’entraide, encore faudra t’il que les gens reconnaissent que ce n’est pas une obligation mais bel et bien un DON DE SOI que fait l’autre pour nous aider. Il faudra aussi que la personne aidante le voit AUSSI comme un DON DE SOI et non comme un échange de services devant profiter l’aidant.

    Le calcul des avantages et du temps investi ne devrait jamais se faire dans un système qui accepte l’entraide. Ça dénature totalement le sens divin du geste.

    Amicalement,

    Sylvie

    • elecinfo dit :

      Bonjour Sylvie

      WOW comme d’habitude, un commentaire qui ne cherche pas un backlink mais tout simplement un partage.

      Je suis toujours très admiratif devant le temps passé à rédiger tes commentaires, propre, plein de bon sens, et le verbe haut.

      Le don de soi c’est une chose qui pourrait sans doute revenir en force pour plusieurs raisons que je ne vais pas évoquer ici, mais chacun pourra se faire sa propre opinion.

      Je pense qu’un changement profond de mentalité est entrain de s’opérer, mais il faudra sans doutes quelques années avant de voit les effets positifs.

      Amicalement
      Stéphane Munnier

    • C’est bizarre Stéphane,

      J’ai reçu une copie de ton commentaire mais il ne s’affiche pas ici. Quoi qu’il en soit je voulais répondre ceci à ton commentaire…. 😉

      Quand j’étais adolescente, j’avais un beau-frère que j’adorais. Il est décédé depuis longtemps (que Dieu ait son âme) mais il avait une technique bien particulière de me faire sortir de mes gongs…

      Il n’avait qu’à me dire:

      Parler pour parler Sylvie, que penses-tu de….. et il ajoutait une sornette absolument stupide du genre : « qu’il est impossible de se gratter le derrière avec notre gros orteil droit ».

      Nous avons eu une éducation très stricte qui était basée sur le respect de l’autre et surtout sur le fait que si l’autre nous adresse la parole c’est parce qu’il a vraiment quelque chose à nous communiquer. Nous devons donc lui accorder toute notre attention et aussi, par respect pour l’autre, ne jamais lui parler pour lui dire des stupidités sauf si le temps et la situation sont à la blague et à la moquerie.

      Maman était très très stricte sur ce point car elle travaillait dès le lever du jour jusqu’à très tard dans la nuit pour nous faire vivre, mon père étant très malade et incapable de quoi que ce soit.

      Pour elle, le pire manque de respect n’était pas une injure, mais faire perdre son temps à quelqu’un.

      Donc, j’ai vite appris à communiquer avec respect peu importe le sujet couvert et surtout de ne rien dire si je n’avais rien qui pouvait apporter un plus à la conversation. Écouter est bien souvent la manière la plus respectueuse de participer à une conversation, du moins tant que nous n’avons pas quelque chose à partager qui vaille la peine d’être reçu par l’autre pour sa compréhension ou pour enrichir la conversation.

      J’applique celà dans toutes mes communications et quand je blague, parce que la situation s’y prête, je ne donne pas ma place ! J’apprécie les blagues qui respectent mon intelligence. Pas les blagues « pipi-caca » mais celles qui m’étonnent et qui me font rire par l’intelligence du contenu dans une situation particulière.

      Plus on se sert de son cerveau et plus il devient performant. C’est pareil pour le coeur…. et l’entraide est un des exercices « cardio » les plus efficaces pour ce coeur qui n’est pas le muscle… 😉

      Voilà pourquoi j’aime prendre le temps de réfléchir à ma réponse et la détailler autant que faire se peut. C’est parce que j’ai du respect pour le temps de la personne qui lira ces mots et je tiens à ce qu’elle reparte avec une impression agréable soit pour le message, soit pour le messager.

      Sur ce, je profite de l’occasion pour offrir mes meilleurs voeux de plénitude à chacun. Que le Dieu de votre coeur vous couvre de ses largesses en tout ce qui est et sera l’idéal pour vous et ceux que vous aimez. Et comme m’a si généreusement souhaité un ami très cher… Que la pire de vos journées en 2012 soit meilleure et plus agréable que la meilleure de vos journées de 2011.

      Sylvie

  • Martine dit :

    Merci pour cet article empreint d’humanité.
    Oui aider les autres c’est bien… Sylvie parle de don de soi… je suis ok avec cela.

    J’ai travaillé 20 dans l’univers du travail social, en quittant ce milieu pour ne plus être instrumentalisé je suis venu au web… et comme un naturel qui reviens au galop… ma mission première rendre autonome, car adepte du principe d’apprendre à pécher plutôt que de nourrir une fois… voilà donc comment je parcours la toile en donnant de moi à chaque instant.

  • Gonzague dit :

    Bonjour et tout d’abord meilleurs voeux à tous.Souhaitons que 2012 puisse voir l’expansion de l’entraide à tout les niveaux.Certains pourraient croire que cela est une utopie mais en ce qui me concerne je suis persuadé que ces valeurs d’union, d’entraide et d’amour vont revenir en force.Notre système actuel va dans le mur.La compétition et la concurrence ont séparé au lieu d’unir et cette année de plus en plus nous serons amené à prendre conscience de cette erreur afin de renverser la vapeur.
    Donner c’est recevoir;c’est ainsi que fonctionne l’univers.Aussi retrouvons cette valeur pour notre plus grand bonheur à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *