De brique et de mortier pour des fondations solides

Email    
Merci de partarger

Guide Offert "39 Blogueurs on gagné leurs premiers Euros"


Vos données restent confidentielles. Déclaration CNIL N°1629666

Le post-scriptum fait aussi l’objet d’une chanson française écrite en 1995 par Claude Lemesle, et composée et interprétée par Michel Fugain.

Enfin, c’est également un post-scriptum qui constitue le nœud de l’intrigue d’une nouvelle écrite par Alphonse Allais et intitulée Le Post-scriptum ou Une petite femme bien obéissant

Post Sctiptum

Il y a plusieurs sections dans un email. Il y a tout d’abord la ligne de l’expéditeur. C’est là que votre nom ou le nom de votre société apparait et permet d’indiquer à votre abonné qui lui envoie l’email.

Ensuite, il y a l’objet qui est une partie sérieuse, mais malheureusement nous sommes très limités en nombre de caractères. Ces quelques mots conduiront l’ouverture ou non de votre email. Puis vient le corps de votre message électronique qui vous permettra de faire agir vos abonnés.

Je souhaite souligner la dernière partie de votre email qui est souvent oubliée.

Le premier élément est votre signature. Vous pouvez utiliser votre nom, celui de votre société, un lien vers votre site ou rappeler le lien vers le produit ou le service que vous vendez, ou même proposer un cadeau.

Vient ensuite votre dernière occasion de faire passer votre message afin que votre abonné achète ou télécharge votre produit, c’est le post-Scriptum.

Si on devait comparer un post-criptum d’un email à une conversion téléphonique, ce serait :

Au revoir (signature), n’oublie pas la réunion de demain (Post-Scriptum).

En général, vous utilisez le post-Scriptum pour rappeler à la personne l’avantage ou les avantages de votre produit en seulement une ou deux lignes au maximum. On peut considérer cet élément comme un dernier appât qu’on tend à l’abonné pour qu’il morde à l’hameçon.

Par exemple :

PS. N’oubliez pas que cette formation vous permettra d’économiser du temps ET de l’argent. (Et indiquer l’URL de la page de vente une fois de plus.)

Un autre exemple serait :

PS. N’oubliez pas que cette offre se termine demain à minuit. (Et encore une fois, donner l’URL de la page de vente.)

Un dernier exemple serait :

PS. N’attendez plus ! Cette offre est limitée aux 10 premiers inscrits.

L’utilisation de cette technique de vente comme artifice est plutôt simple, mais très énergique. Quand je dis « artifice », je fais référence à une dernière incitation pour que votre abonné passe à l’action ou bien à un teaser comme au cinéma.

Voici un autre exemple :

PS. Ne manquez pas mon prochain email, il y aura une offre qui vous étonnera !

PS. Demain je vous dévoilerais mes astuces pour vendre encore plus, surveillez bien votre boite de réception…

Un autre exemple utilisé comme « artifice » :

PS. Vous ne voulez pas manquer cette opportunité de découvrir la méthode que j’ai utilisée pour tripler mes ventes en quelques semaines !

Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement!

 


10 Articles qui peuvent vous plaire:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *